News

Quels avantages à domicilier fiscalement à l’île Maurice ?

Calendar 08 March 2018

Image

Comparé à la France, l’île Maurice est un pays qui présente une offre fiscale plus intéressante, surtout pour les étrangers qui choisissent de s’y expatrier. Le gouvernement mauricien autorise même un ressortissant français à profiter du statut de résident fiscal sur le sol mauricien, et ainsi profiter de tous les avantages qui y sont liés. A savoir notamment un impôt sur le revenu à taux fixe, et l’absence totale d’impôt sur la fortune (IFI). Choisir l’île Maurice comme lieu de résidence principal et accessoirement fiscal permet ainsi de profiter des bienfaits d’un pays ensoleillé toute l’année, mais également d’un régime fiscal profitable. Une imposition fixe de 15% sur le revenu Si la France applique des barèmes progressifs allant jusqu’à 45%, avec une majoration éventuelle de 17,2% au titre de cotisations sociales, sur l’ensemble des revenus de type bénéfices professionnels, salaires, revenus fonciers et pensions de retraite, l’île Maurice applique une imposition fixe de 15% sur tous les types de revenus possibles. Si en France, les plus-values immobilières sont imposées jusqu’à 36,2% et les revenus mobiliers à un prélèvement forfaitaire de 30%, l’île Maurice ne connaît pas ce genre de taxes. Les résidents étrangers à l’île Maurice sont d’ailleurs exempts d’impôts locaux, alors que les Français sont de plus en plus lourdement taxés. A Maurice, l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) et l’impôt de solidarité sur la fortune sont quasiment inexistants. Pourtant les lois fiscales de la France concernant la fortune immobilière vont prochainement connaître de grands changements. Enfin, l’île Maurice n’exige aucune taxe sur les donations et les successions de toutes sortes, sans tenir compte du lien de parenté entre le donateur ou le défunt et l’héritier ou le donataire.